Optimisation Tarifaire

La maitrise de la puissance appelée par une installation a des conséquences sur le montant des factures d’électricité.

L’installation d’un optimiseur permet de limiter le niveau de la puissance d’un consommateur. Elle permet donc de baisser la part de la puissance souscrite ou d’éviter des pénalités de dépassements.

L’impact financier est très variable en fonction des pays et des régions, du type de contrat et des tarifs liés aux réseaux d’électricité qui alimentent une installation. Les mathématiques prises en compte peuvent être différentes, mais dans tous les cas le rapport  puissance / consommation impacte le prix de fourniture de l’énergie électrique. Et toute réduction de la puissance se traduit par une diminution du prix du kWh.

Transport et distributeurs peuvent aussi avoir des prix pour la puissance et l’énergie différents suivant les heures de la journée et les périodes de l’année. Les optimiseurs RSW intègrent donc la possibilité de s’adapter à différents seuils de puissance ou différentes mathématiques.

En France métropolitaine

Depuis l’ouverture du marché de l’électricité au 1er janvier 2016, la part de la puissance souscrite et les pénalités se retrouvent dans la facturation du transport. Elle fait l’objet d’un tarif officiel (TURPE : Tarif d’Utilisation du Réseau Public d’Électricité) ). Il est possible de connaître l’impact de l’abaissement de la puissance sur le prix de l’électricité.

Les fournisseurs d’énergie ne diffusant pas leurs tarifs, l’impact de la puissance sur leurs prix n’est pas connu. Toutefois, la connaissance des mécanismes de construction des prix nous permettent de déterminer le coût de la puissance sur la part fourniture des factures.

Calcul des gains

Le calcul des gains réalisés par un abaissement de puissance nécessite une étude particulière. Quelques chiffres à titre indicatif :

25 €HT/kVA pour la plupart des établissements alimentés en basse tension.

40 à 50 €HT/kW  pour des immeubles tertiaires, hôpitaux ou bâtiments de la grande distribution alimentés en HTA.

Dans les îles (Corse, TOM)

Les contraintes liées aux réseaux insulaires impliquent des règles strictes de contrôle de la puissance appelée. Puissances souscrites et pénalités sont donc assez chères. Les tarifs étant publics, la valorisation des économies est aisée.

 

X

Identification

Accès au service de visualisation en ligne des consommations. Accessible aux abonnés du service GRAPHEWEB